THEY SAID
Initié en août 2018, They said est un projet liant la photo aux mots. Les mots qu'on nous a jeté au visage, les insultes, les commentaires sur ce que nous sommes, ou supposé·e·s être.

Les participants sont bien plus que des modèles : ils/elles sont l'essence du projet. Chacun·e livre son histoire, écrit les mots qui ont été des blessures -ou le sont toujours- puis pose dans un portrait brut et direct. A moi ensuite de lier l'image et l'écrit.

Le but de ce projet n'est pas de se victimiser, mais au contraire de montrer que malgré le rejet ou les reproches, nous sommes là.
1ere exposition de ce travail a eu lieu du 2 avril au 2 mai 2019 à Art Shop, 23 rue du Lycée à Besançon.
ABIME

Débuté en août 2019, Abime est un projet collaboratif ayant pour but de mettre en image des agressions verbales, qu'elles soient sexistes, racistes, homophobes, transphobes, grossophobes, etc...
Dans la droite lignée de They Said, initié l'année précédente, il a la particularité d'incarner ces violences physiquement. Les mots sont directement matérialisés sur les corps, les agressions verbales sont représentées par des mains qui agrippent, des bras qui immobilisent, de l'encre qui salit, des étiquettes dont on ne se défait pas.
SORCIÈRES
Projet de l'année 2020, Sorcières est à nouveau une série travaillée en collaboration étroite avec les modèles. Chacun·e apportera sa patte, son identité, ses thèmes de prédilection.

Le thème : l'éco-féminisme. Ou comment allier les thématiques féministes et écologiques (pour celleux intéressé·e·s, je vous conseille la lecture de l'anthologie Reclaim). 
Je vais articuler les photos autours de 3 thématiques : la vulnérabilité/blessure; la liberté/affirmation; la sagesse/spiritualité.
Les photos seront prises en extérieur, en lumière naturelle. Il y aura des nus, mais ce ne sera pas systématique. Dans tous les cas, le corps et la nature seront liés.
Back to Top